600 euros pour les télé-travailleurs

Le 16 novembre dernier, la député LREM Frédérique Lardet a déposé une proposition de loi afin de faciliter la prise en charge des frais issus du télétravail que ce soit à domicile ou dans des espaces de coworking. Cette allocation inspirée du « titre-mobilité » serait de 600 euros par an par salarié.

Qui dit télétravail, dit envolée des factures d’électricité et d’Internet. Pour y remédier, la députée LREM Frédérique Lardet a déposé le 16 novembre une proposition de loi visant à mettre en place un titre-télétravail. Ce dernier s’inspire du « titre-mobilité », lui-même inspiré du « titre-restaurant ». Il s’agirait d’une allocation forfaitaire annuelle et défiscalisée de 600 euros par salarié, appelée « forfait télétravail » et qui couvrirait non seulement une partie des frais d’abonnement internet ou d’électricité, comme le prévoit déjà la loi et de nombreux accords d’entreprises, mais aussi les frais de travail dans un télécentre

Il s’agirait alors d’une solution de paiement dématérialisée à recharger tous les mois par l’employeur tel une carte ticket-restaurant. Le salarié n’aurait ensuite qu’à la présenter au télécentre et payer avec. De quoi simplifier l’accès aux 2 500 espaces de coworking ayant ouvert leurs portes ces dernières années partout en France et de limiter certains effets néfastes comme l’isolement, les connexions internet déficientes ou le mobilier et le matériel inadéquat à domicile.

Une réflexion sur “600 euros pour les télé-travailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X