Déjà neuf morts au travail en 2022

Ouvrier, marin-pêcheur, chauffeur routier… Depuis le début de l’année 2022, neuf personnes sont déjà décédées au travail.

2022 ne fait que commencer et « déjà au moins neuf morts au travail » ont été dénombrés par Matthieu Lépine plus connu avec son compte @DuAccident : accident du travail silence des ouvriers meurent. Parmi les victimes, un marin-pêcheur, un chauffeur routier, un pompier, un mécanicien, un bûcheron et plusieurs ouvriers du BTP, dont un sexagénaire tué le 5 janvier par la chute d’une plaque de 200 kg sur le chantier de la future gare Saint-Denis-Pleyel. Une enquête a été ouverte pour « homicide involontaire » et doit faire la lumière sur les différentes responsabilités engagées par ce drame. Cependant, d’autres tragédies sont à prévoir selon Kamel Brahmi, secrétaire général de la CGT 93, rapportés par nos confrères de 20Minutes.

En effet, si les chantiers se multiplient, il en va de même pour les accidents du travail. Sur les chantiers du Grand Paris, une dizaine d’accidents graves dont deux mortels ont été dénombrés en l’espace d’un an. « Plus l’échéance des JO arrive, plus la pression augmente en raison des délais contraints de livraison du chantier », explique Kamel Brahmi. Bien qu’une unité a été spécialement constituée pour inspecter les nombreux chantiers de la région parisienne, elle n’est composée que de sept agents. Les ouvriers du BTP sont toujours les plus touchés par ces accidents fatals : 41 morts ont été recensés rien qu’au premier trimestre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X