Fonction publique : le nouveau plan santé au travail

La Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) vient de publier son plan « Santé au travail » qui couvre la période 2021-2026 et doit être finalisé d’ici la fin de l’année. Il est découpé en cinq axes avec chacun des objectifs opérationnels et des mesures concrètes.

  • Axe 1 : Développer le dialogue social et le pilotage de la santé et sécurité au travail.
  • Objectifs opérationnels :
    • renforcer la mission et les moyens de connaissance, de veille et d’analyse des formations spécialisées en santé au travail des instances de dialogue social
    • organiser le pilotage et le suivi du plan santé au travail
    • promouvoir et accompagner la négociation en santé/sécurité et qualité de vie au travail au niveau local.
  • Axe 2 : Prioriser la prévention primaire et développer la culture de prévention.
  • Objectifs opérationnels :
    • placer l’évaluation des risques au cœur de la démarche de prévention
    • mobiliser l’encadrement sur la prévention, la santé et la sécurité au travail
    • améliorer les outils et ressources mis à disposition pour la prévention
    • favoriser l’innovation et l’accompagnement des politiques de prévention
    • mieux intégrer la préservation de la santé mentale des agents dans les politiques de santé au travail.
  • Axe 3 : Favoriser la qualité de vie au travail.
  • Objectif opérationnels :
    • favoriser l’appropriation de la démarche de qualité de vie au travail
    • mieux anticiper et accompagner les changements organisationnels.
  • Axe 4 : prévenir la désinsertion professionnelle
  • Objectif opérationnel :
    • prévenir l’usure et accompagner le maintien dans l’emploi des agents.
  • Axe 5 : Renforcer et améliorer le système d’acteurs de la prévention.
  • Objectifs opérationnels :
    • garantir l’accès des employeurs et des agents à une offre de prévention pluridisciplinaire, notamment en renforçant la médecine de prévention et son action
    • améliorer la couverture, l’articulation et l’efficacité du système d’acteurs spécialisés de l’accompagnement et du conseil
    • renforcer et mieux positionner l’inspection en matière de santé et de sécurité au travail dans la fonction publique de l’Etat et dans la fonction publique territoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X