Un bracelet contre les coups de chaud

La start-up japonaise Biodata bank collabore avec l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) et BTP-Prévoyance afin de développer un bracelet intelligent capable d’analyser la température corporelle et ainsi prévenir les coups de chaleur.

Des canicules de plus en plus intenses, fréquentes et soutenues et des variations climatiques importantes affectent directement les industries du bâtiment et des travaux publics, dont la majorité des activités est réalisée à l’extérieur. De ce fait, les professionnels du bâtiment sont de plus en plus exposés au « coup de chaleur », qui équivaut à une augmentation de la température corporelle au-dessus de 39°C, constituant une urgence vitale.

Développée par Biodata bank, la solution de détection Heat Warning Watch Canaria ™ est un bracelet intelligent qui analyse la température corporelle afin de détecter les coups de chaleur selon divers cas d’utilisation. Facile à distribuer, hygiénique et étanche, le bracelet est conçu pour alerter l’utilisateur lorsque sa température corporelle augmente d’un degré, via des signaux lumineux et sonores.

Le partenariat signé entre l’OPPBTP, BTP Prévoyance et la banque Biodata vise à évaluer la fiabilité et la valeur ajoutée en prévention de ces bracelets intelligents. Pour cela, l’OPPBTP a développé un protocole de test en conditions réelles d’utilisation, qui a débuté début juin. Durant trois mois, 850 ouvriers du bâtiment testeront le bracelet en conditions réelles. A l’issue de cette période, les salariés testeurs bénévoles pourront donner leur avis sur la solution. Suite à cette évaluation, l’OPPBTP rendra son avis sur le dispositif en s’appuyant sur l’expertise médicale de Dominique Leuxe, médecin consultant national de l’OPPBTP, et l’expertise technique de Mohamed Trabelsi, responsable du domaine EPI au sein de l’OPPBTP.

Les mesures et les conclusions issues de cette expérimentation permettront d’enrichir une démarche globale d’amélioration de la prévention du risque de coup de chaleur, très présent au sein de l’OPPBTP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X