Visioconférence : c’est épuisant !

Le télétravail a généralisé la pratique des réunions en visioconférence, avec pour résultat un sentiment d’épuisement pour tous les salariés. Une équipe de chercheurs américains s’est penchée sur le sujet.

C’est après leur première réunion par vidéoconférence au début du « lockdown » américain que l’équipe de chercheurs en psychologie d’Andrew Bennett PhD, professeur adjoint à l’Université Previous Dominion a décidé de se pencher sur la question. L’équipe a recruté 55 employés américains issus de divers horizons et qui avaient pour point commun de participer régulièrement à des vidéoconférences dans le cadre de leur travail. Durant cinq jours, les participants ont reçu neuf questionnaires (une par heure de travail).

Le bilan est édifiant : seulement 7 % des participants ont déclaré ne ressentir aucune fatigue suite aux visioconférences.

Nous nous attendions à ce que certains aspects de la présence sur vidéo génèrent de la fatigue, comme le fait de regarder attentivement les visages de chacun sur un écran ou même de se regarder soi-même, mais cela n’a pas été le cas dans notre étude. Les réunions plus longues n’ont pas non plus montré d’impact sur la fatigue 

Andrew Bennett

Alors d’où provient cette fatigue intense ressentie par les participants ? Du manque d’interaction sociale avant et après la réunion. Selon Andrew Bennett « l’importance de ressentir un sentiment d’appartenance ou de connexion avec le groupe semble avoir vraiment minimisé la fatigue après une vidéoconférence. » L’équipe de chercheurs suggère de prévoir un petit temps avant et après la réunion pour permettre à tout le monde d’échanger. Et recommande également de planifier les réunions en début d’après-midi. Moment de la journée où, selon l’étude, celles-ci seraient moins fatigantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X