ActusSST Mag disponible

Explosion dans une usine à Sète : un salarié en “urgence absolue”

Mercredi 10 avril 2024, une explosion suivie d’un incendie s’est produite dans l’usine Saipol située à proximité du port de Sète (34). Un salarié a été gravement blessé et est toujours en urgence absolue d’après la préfecture de l’Hérault (34). 

Le  “groupe Avril (…) refuse de tirer les enseignements des drames du passé”, a accusé dans un communiqué l’inspecteur du travail et représentant CGT à Rouen, Gérald Le Corre à l’AFP. En effet, le site est exploité par l’entreprise Saipol, leader français de la transformation de graines oléagineuses, qui appartient au groupe Avril. Le président du groupe est Arnault Rousseau, également président de la FNSEA. L’accident s’est déroulé “dans l’entrepôt d’estérification (fabrication de carburant à partir de graines), où étaient présents 300 m3 de diester”, alors que l’entreprise était “à l’arrêt, en situation de maintenance”, a précisé la préfecture dans un communiqué.

Installée dans la zone industrielle du port de Sète depuis 1989, l’usine Saipol transforme du colza d’importation en tourteaux riches en protéines pour l’alimentation animale et en huiles végétales destinées à la production de biocarburants. Après les explosions dans des usines Saipol à Dieppe (76), où deux personnes sont mortes en 2018, et à Grand-Couronne (76) en 2020, le représentant CGT Gérald Le Corre, se montre indigné, faisant un lien entre le recours à la sous-traitance et les problèmes de sécurité, rapporte l’AFP.

En février dernier, la Cour des comptes dénonçait les “insuffisances” du contrôle de l’État dans la prévention et le suivi des accidents industriels à risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X