Le GIT lance la 14ème édition des JEF

Du 8 au 10 juin prochain se tiendront à Nantes les Journées nationales d’études et de formation du Groupement des infirmiers de santé au travail.

Que serait la santé sécurité au travail sans les Infirmiers de santé au travail (IST) ? Afin de promouvoir, faire connaître et encourager ce métier, le Groupement des infirmiers de santé au travail (GIT) organise des Journées nationales d’études et de formation (JEF) du mercredi 8 au vendredi 10 juin au Work’in Salorges à Nantes. L’occasion pendant trois jours d’assister à des conférences et de participer à des ateliers portant sur :

  • Jour 1 : Crise sanitaire : L’infirmier de santé au travail au coeur de dispositif de prévention ;
  • Jour 2 : Handicap et maintien dans l’emploi : l’infirmier de santé au travail coordinateur du parcours du salarié ;
  • Jour 3 : Qui prend soin de la santé des infirmiers de santé au travail ?

Une profession mise à mal

Dans une tribune publiée en mai signée de la plume de Nadine Rauch intitulée « Infirmiers en santé au travail : les sacrifiés d’une réforme », la présidente du GIT évoque le métier de l’infirmier de santé au travail mis à mal par la dernière Loi sur la santé au travail. Celle-ci aurait réduit les IST à de simples exécutants privés de leur indépendance et sous la tutelle du médecin du travail.

Afin d’y remédier, le GIT souhaite que d’autres acteurs puissent apporter un point de vue complémentaire plus centré sur le médico-social en tenant compte de nombreux critères parfois ignorés par le médecin du travail « qui sont pourtant essentiels dans la prise en charge du suivi de santé des salariés et de leur entreprise » mais aussi « accepter que les IST soient des collaborateurs ayant le même objectif d’assurer la préservation de l’état de santé des salariés ». Pour ce faire, Nadine Rauch préconise :

  • une reconnaissance de la spécialité en santé au travail pour les infirmiers à l’instar des médecins du travail ;
  • le renforcement l’autonomie et l’indépendance par une formation universitaire par l’introduction de la pratique avancée en santé au travail et par la validation de son statut de « salarié protégé » ;
  • le décret sur la formation, repoussé à 2023, à placer au coeur des prochains débats parlementaires du nouveau gouvernement et en faire une priorité pour le nouveau ministre du travail.

Le Groupement des Infirmiers de Santé au Travail (GIT) est une association professionnelle « loi 1901”, créée en 1987 par des infirmiers d’entreprise pour rassembler et fédérer les infirmiers de santé au travail, rompre leur isolement, se former, échanger de bonnes pratiques, savoirs et savoir-faire et se préparer aux évolutions de la médecine du travail. Depuis 35 ans, l’association a pour objectif de recenser et d’évaluer les compétences des infirmiers de santé au travail, de défendre la profession et ses professionnels de santé, concourant ainsi à la reconnaissance de cette spécificité professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X