Télétravail : il a du plomb dans l’aile

Un sondage mené par le cabinet de recrutement Robert Half au Canada a révélé qu’un tiers des travailleurs à distance démissionnerait s’ils devaient retourner au bureau à temps plein.

Le gouvernement a promis dans les prochaines semaines un assouplissement des mesures de télétravail. Pourtant, tous les télétravailleurs ne souhaitent pas revenir à temps plein à leur bureau. C’est ce que démonte une étude menée en mars 2021 par le cabinet de recrutement Robert Half au Canada. En effet, 33 % des télétravailleurs refusent catégoriquement le retour en présentiel à 100 % dans les bureaux de leur entreprise, quitte à démissionner.

Plus de 51 % des personnes interrogées souhaitent une version hybride du travail, avec un temps partagé au bureau et à la maison. Ils sont toutefois unanimes sur un point : pas de télétravail à 100 %. La relation avec leurs collègues et leurs possibilités d’avancement professionnel seraient fortement compromises par cette forme de travail totalement à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X