Santé au travail : l’Assemblée nationale examine la proposition de loi

Lundi 15 février, l’Assemblée nationale a commencé l’examen d’une proposition de loi sur la santé au travail. Ce texte, centré sur la « prévention » est la principale traduction d’un accord national interprofessionnel (ANI) signé le 9 décembre.

L’Assemblée nationale a commencé en ce lundi 15 février son analyse de la proposition de loi de la République en marche (LREM) portant principalement sur la prévention et la santé au travail. Pour la gauche, ce texte est jugé « absolument pas à la hauteur » comme le précise Caroline Fiat de La France Insoumise (LFI), ou avec des simples « sparadraps » selon Gisèle Biémouret du Parti Socialiste (PS).

En ce qui concerne la droite, Bernard Bouley (Les Républicains, LR) estime ne pas trouver la proposition de loi « pleinement aboutie ». Ce texte est la traduction de l’ANI signé en décembre dernier, le premier du genre sur le sujet de la prévention. Son objectif est de relancer une réforme reportée depuis plusieurs années.

Pour la rapporteure LREM Carole Grandjean, ce texte permettra de mieux « organiser les structures de santé au travail et décloisonner santé publique (médecine de ville) et santé au travail ». Il permettra à des médecins généralistes, appelés « praticiens correspondants » de pallier la pénurie de médecins du travail. Autre mesure qui fait débat : le médecin pourra consulter le dossier médical partagé (DMP) avec l’accord du salarié. Pour Laurent Pietraszewski «  les débats parlementaires devront permettre de lever les dernières réserves ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X