Personnels de santé : l’INRS alerte

D’après une étude de l’INRS, le risque d’accident du travail est quatre fois plus élevé pour le personnel du milieu médical.

Des risques d’accidents du travail quatre fois plus élevés. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) menée auprès de travailleurs du secteur de la santé et de l’aide à la personne. L’étude se base sur l’enquête nationale « Conditions de travail » de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) réalisée entre 2013 et 2016.

L’étude montre qu’une polyexposition à des contraintes psychosociales et physiques multiplie par quatre le risque d’accident du travail, et dévoile que les employés de la santé et de l’aide à la personne sont parmi les travailleurs les plus touchés.

Le personnel du secteur fait face à des facteurs psychosociaux (liés à l’intensité du travail, la charge émotionnelle, etc.) mais aussi physiques, avec le port de charges lourdes lié à la manipulation de patients par exemple. Les travailleurs du milieu médical sont également confrontés à de fortes contraintes organisationnelles : horaires contraints et imprévisibles, mauvaise conciliation vie professionnelle et personnelle… et multiplient les expositions à des risques chimiques et biologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X