Que retenir de l’étude « Futurs énergétiques 2050 »?

Lundi 25 octobre, le groupe RTE (Réseau de transport d’électricité) a publié les conclusions de « Futurs énergétiques 2050 », une étude prospective sur l’avenir de notre système électrique.

Le dénouement de deux ans et demi de travail. Lundi 25 octobre au matin, RTE, gestionnaire du réseau de transport électrique français, a publié les premières conclusions de son étude « Futurs énergétiques 2050 ». RTE a étudié les évolutions possibles de notre système de production électrique pour les trente années à venir en concertant un grand nombre d’acteurs. Ce travail intervient à un moment clé du débat public sur l’énergie et le climat, au cours duquel se décident les stratégies nécessaires pour sortir des énergies fossiles, atteindre la neutralité carbone en 2050, et ainsi respecter les objectifs de l’Accord de Paris. Six scénarios de mix électriques éventuels pour 2050 ont été élaborés :

Les trois scénarios de productions 100 % renouvelables © RTE
  • Trois font le pari d’atteindre la neutralité carbone avec un mix de production tendant vers le 100 % renouvelables en reposant essentiellement sur l’énergie solaire et éolienne.
  • Trois autres misent sur une association entre les énergies renouvelables et le nucléaire.

Une énergie 100 % renouvelable est-elle alors possible ? En France, environ 60 % de l’énergie utilisée est d’origine fossile : il s’agit principalement des produits pétroliers (40 %), du gaz naturel (20 %) et du charbon (moins de 1 %). La stratégie nationale bas carbone (SNBC), introduite en France par la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), prévoit une diminution de 40 % de la consommation énergétique d’ici 2050, ce qui constitue une cible très ambitieuse par rapport aux autres pays européens. RTE explique qu’atteindre la neutralité carbone en 2050 est impossible sans un développement significatif des énergies renouvelables, et implique une transformation de l’économie et des modes de vie, et une restructuration du système permettant à l’électricité de remplacer les énergies fossiles comme principale énergie du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X