Travail : la charge mentale perturbe la vie des Français

Publiée le 22 juin, l’enquête menée par l’Ifop pour la startup Mooncard, service de banque en ligne, porte sur la charge mentale créée par le travail et ses répercussions sur la vie privée des Français.

Réalisée du 22 avril au 3 mai 2021 auprès de 1 003 cadres, l’étude de l’Ifop démontre que les mères de famille et les cadres sont les plus impactés dans leur vie privée par leur charge mentale professionnelle. Cette étude établit un indice de charge mentale grâce à cinq critères :

  • le niveau de stress ressenti au travail
  • le fait de penser au travail le soir et le week-end
  • l’impression “de ne pas s’en sortir”
  • la difficulté à s’endormir le soir
  • le sentiment d’intrusion de sa vie professionnelle dans sa vie personnelle.

Les résultats sont parlants : ce sont les mères de famille qui représentent l’indice le plus élevé (5,2 sur 10), bien devant leur conjoint. L’enquête souligne aussi que plus l’indice de charge mentale est élevé, plus les difficultés sont grandes au sein du couple. Selon l’enquête, les jeunes (18-30 ans) subissent une charge mentale moyenne supérieure à celle des plus de 50 ans.

La charge mentale impacte également la vie intime des Français. L’étude met en évidence que 16 % des salariés reconnaissent penser au travail durant leurs relations sexuelles. Les femmes seraient plus touchées que les hommes par ce désagrément, ainsi que 22 % des moins de 35 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X